Nos bijoux d’exception

La joaillerie est étymologiquement l’art de créer des joyaux mettant en valeur des pierres précieuses et fines, serties sur des montures faites de métaux précieux (le platine, l’or…). L’histoire de la joaillerie moderne débute au XVIIe siècle avec Jules Mazarin qui participa à la découverte d’une nouvelle taille de diamants à 32 facettes (la taille « Mazarin »). Le XVIIe siècle marque l’âge d’or du diamant qui perdure jusqu’à nos jours. Durant cette période, la France s’impose comme l’un des berceaux de la joaillerie.
Rapidement, Paris devient la capitale européenne de la joaillerie.

Paris, la capitale européenne incontournable de la joaillerie

En effet, les artisans joailliers parisiens deviennent incontournables et donnent le ton dans l’histoire de la joaillerie internationale. L’art de la joaillerie évolue avec les époques, la taille du diamant voit ses facettes se multiplier, les montures de plus en plus invisibles, laissant les pierres omniprésentes.

Très vite, une distinction se fait entre joaillerie (bijou du soir) et bijouterie (bijou porté en journée). Une différence qui perdurera jusqu’à aujourd’hui. Ainsi, la haute joaillerie est à la bijouterie ce que la haute couture est à la mode.

Boucles d'oreille, diamant
Bracelet, perles

Joaillerie ancienne

Ce bracelet illustre la virtuosité de l’art de la joaillerie d’antan. Les joailliers de la fin du XIXème siècle ont su allier avec goût diamants et perles fines sur cette monture d’or et d’argent savamment ouvragée. En effet, par soucis esthétique, les diamants étaient couramment sertis en argent car le platine et l’or gris ne font leur apparition dans l’art de la joaillerie qu’au début du XXème siècle.

Nos bijoux du moment !