Vente et achat de bijoux anciens à Paris

À chaque époque appartient un style de bijou bien particulier, vous vous en apercevrez en découvrant les différentes histoires de notre sélection de bijoux anciens du XVIIIe et XIXe siècles.

Bijoux du XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, la joaillerie devient l’un des arts prédominants. Le diamant n’est plus l’apanage des rois ou de la haute noblesse. En effet, avec la prospérité qui s’installe en Europe au Siècle des Lumières et l’émergence d’une nouvelle bourgeoisie, le goût des bijoux et des pierres précieuses se répand plus largement.

Cette bague en or et argent sertie de diamants taillés en brillant révèle la découverte de cette nouvelle taille (mis au point dans les années 1700) qui accentue les feux du diamant, sublimés à la lueur des bougies.

Cette bague en or portrait d’une enfant illustre le goût pour le bijou sentimental en vogue surtout à la fin du XVIIIe siècle.

Bijoux du XIXe siècle

Étroitement liés à la renommée artistique et esthétique du XIXe siècle, ces bijoux précieux et raffinés souvent transmis sur plusieurs générations sont devenus rares.

L’émergence d’une nouvelle clientèle exigeante oblige les fabricants à déployer des talents de créativité et d’inventivité.

Le XIXe siècle représente plusieurs styles : le néogothique, le style troubadour, le retour à l’antique et le naturalisme, tout concourt à exalter la féminité dans ce nouveau courant. En effet, les bijoux sont devenus un accessoire indispensable de la parure féminine.

À l’inverse du XVIIIe siècle, cette époque se distingue par ses montures ouvragées plus ostentatoires, ses pierres de couleurs importantes et l’emploi de l’émail plus répandu.

Ces boucles d’oreilles en or, typiques de l’époque Louis-Philippe (1830-1848), évoque le romantisme qui apparaît dans la 1re moitié du XIXe siècle.
En effet, la ciselure qui représente des fleurettes rehaussées légèrement d’émail rappelle ce courant de sensibilité.

En témoigne ce bracelet en or qui symbolise parfaitement l’époque Napoléon III (1848-1870). Celui-ci se distingue par son exceptionnel volume, l’abondance de sa ciselure, le travail de l’émail et la présence de perles fines baroques.

Cette broche en argent doré et or d’époque Napoléon 1er – Restauration (1800-1830) annonce l’émergence du romantisme avec la représentation d’un portait en camée et non plus uniquement le recours à la figure mythologique plus prisée au XVIIIe siècle.

Nos bijoux du moment !